Le métier d'illustrateur

14 votes : 4.8
L’illustration est une profession passionnante qui gagne à être connue ! Si vous avez toujours eu un bon coup de crayon et que vous rêvez d’exercer vos talents dans votre quotidien professionnel, il est grand temps de découvrir la richesse du métier d’illustrateur. En effet, le dessin, la peinture et les nouveaux outils numériques permettent à de nombreux artistes de faire de leur passion une profession à part entière. Autodidactes ou tout droit sortis d’une grande école d’art, les maîtres du crayon s’épanouissent désormais dans de nombreux secteurs, des plus traditionnels aux plus contemporains. De l’édition aux jeux vidéos, les terrains de jeu des illustrateurs et illustratrices sont multiples et ouverts. De quoi donner envie à tous les dessinateurs en herbe de tenter leur chance ! Comment devenir illustrateur ? Quelles sont les compétences d’un illustrateur ? Quels débouchés après une formation en illustration ? Quelles ouvertures offrent le marché de l’illustration pour se reconvertir en tant qu’illustrateur professionnel ? Domaines d’exercice, débouchés professionnels, compétences requises et parcours d’illustres noms de la profession, on vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’illustrateur et sur le marché de l’illustration ! maîtres du crayon

Présentation du métier d'illustrateur

 

Le rôle d’un illustrateur

 
L’illustrateur véhicule des idées et des messages par le dessin. Pour parvenir à communiquer par l’image, il est amené à travailler en étroite collaboration avec un auteur, un éditeur ou un directeur artistique qui lui soumet un cahier des charges en amont. En effet, qu’il s’agisse d’illustrer des livres pour la jeunesse, des ouvrages scolaires et parascolaires ou de travailler pour la publicité ou la presse, la grande liberté créatrice de l’illustrateur doit se soumettre aux différentes consignes et contraintes qui lui sont imposées :
 
  • Code couleur
  • Choix des typographies
  • Formats
  • Délai de livraison
  • Etc …
Présentation du métier d'illustrateur

Les différentes missions d'un illustrateur

 
L’illustrateur peut se voir confier des missions diverses dans l’exercice de son métier. En tant qu'illustrateur professionnel, vous serez ainsi amené à concevoir des dessins sur différents types de supports :
 
  • Des ouvrages
  • Des affiches
  • Des publicités
  • Des packagings
  • Des articles de presse
  • Des timbres
  • Etc …
Pour mener à bien chacune de vos missions, vous devez maîtriser les techniques de base du dessin sur papier (crayon, pastel, feutre, encre, gouache, acrylique, …) et les principes de colorimétrie. Mais l’outil informatique est également très présent dans la profession. L’utilisation de logiciels de création d’images et de retouche tels que Illustrator ou Photoshop est désormais incontournable. En effet, si l’illustrateur propose toujours des crayonnés ou des esquisses pour les faire valider, il passe ensuite à la phase de colorisation, cette dernière pouvant être effectuée sur une table à dessin ou sur un ordinateur doté d’une palette graphique. De nos jours, c’est cette dernière option qui est le plus souvent privilégiée. Les différentes missions d'un illustrateur

Environnement de travail et projets : les mille et une facettes du métier d'illustrateur

 
Au cours de sa carrière, l’illustrateur peut intervenir dans différents types de projets :
 
  • Illustrations multiples : il peut s’agir d’illustrer un album de bande-dessinée en travaillant à partir des découpes qui correspondent aux emplacements réservés aux dessins dans la BD.
  • Illustration de couverture : le travail d’illustration s’effectue en grand format et vise à traduire le titre sur le plan visuel.
  • Illustration de magazine.
  • Dessin de presse : le dessinateur de presse crée des dessins humoristiques voire satiriques pour inviter à la réflexion ou la critique.
  • Graphisme de publicité.
  • Illustration de mode.
Le métier d’illustrateur requiert donc une grande polyvalence, le dessinateur étant amené à travailler avec différents interlocuteurs : les auteurs de BD, l’édition, les entreprises de communication et de publicité, la presse, les studios de création graphique ou encore les studios de films d’animation. Des débouchés multiples qui rendent le métier d'illustrateur particulièrement attractif pour tous ceux qui souhaitent suivre une formation en illustration. Il existe en effet plusieurs familles de dessinateur illustrateur, du roughman qui réalise des croquis pour les affiches ou les storyboards au coloriste qui harmonise les couleurs du produit en passant par l’infographiste qui crée des images numériques.

Les principaux domaines de l'illustration

 

Des secteurs variés et non cloisonnés

 
Livres de jeunesse, manuels pédagogiques, encyclopédies, magazines, le nombre de publications illustrées ne cessent d’augmenter ! L’illustration est donc présente dans de nombreux domaines que ce soit par le biais des techniques traditionnelles d’art graphique, de l’illustration multimédia ou de l’infographie. Cette représentation visuelle de nature picturale ou graphique permet en effet de compléter, de décrire, de prolonger ou même d’amplifier différents types de texte :
 
  • L’édition d’ouvrages : livre pour la jeunesse (BD, mangas, Comics, romans de jeunesse, …), œuvre de fiction, manuels techniques, encyclopédies, …
  • Le secteur de la presse : dessin d’humour, caricature, carte, diagramme, …
  • Le secteur publicitaire : affiches, annonces, packaging (boîtes et emballages), …
  • Les images techniques et documentaires : catalogue, mode d’emploi, ingénierie, architecture, …
  • Les collections d’affiches, de posters ou de cartes postales
  • La cartographie
  • Le marché du film d’animation et du jeu vidéo : storyboards
  • Etc...
Loin d’être exhaustive, cette liste donne seulement un aperçu des différents domaines dans lesquels vous pouvez exercer vos talents de dessinateur. Quant aux frontières entre ces différentes catégories, elles se révèlent particulièrement fluctuantes, l’illustrateur pouvant naviguer constamment entre elles au cours de sa carrière. Les principaux domaines de l'illustration

La pratique de différentes techniques de dessin

 
Littérature, communication, sciences et techniques, le métier d’illustrateur permet d'exercer son art dans des domaines divers et variés. C’est l’occasion pour le dessinateur de pratiquer différentes techniques de dessin au fil des missions qui lui sont confiées. Il s’agit en effet d’apporter des réponses graphiques adaptées aux enjeux narratifs, poétiques, sociaux, politiques, militants ou techniques en question. Si le dessinateur ne maîtrise pas le sujet sur lequel il doit travailler, il effectue des recherches et se documente au maximum pour étoffer les connaissances sur lesquelles son imagination créatrice va se baser. Par exemple, l'illustrateur naturaliste développe ses créations en se basant sur ses compétences en arts graphiques mais également sur des notions relatives à la nature et l'écologie. De la même façon, un illustrateur médical ou technique doit savoir représenter une donnée scientifique complexe par un dessin clair et pédagogique. La pratique de différentes techniques de dessin
Les nombreuses techniques à disposition de l’illustrateur lui permettent de représenter le monde environnant de la façon la plus appropriée au regard des objectifs visés. Pour créer un univers graphique, le dessinateur peut donc utiliser différentes techniques d’art en fonction de l’intention souhaitée :
 
  • Crayon
  • Encre
  • Feutre
  • Crayon de couleur
  • Pastel
  • Fusain
  • Aérographe
  • Numérisation
  • Logiciels de dessin sur ordinateur
  • Etc …
L’illustrateur commence en général à travailler à partir d’un croquis, d’un dessin ou d’un visuel élaboré à la main sur papier. Il améliore ensuite ce premier jet grâce au numérique et à des logiciels dédiés à l’illustration. L’étape de colorisation est ainsi effectuée directement sur l’ordinateur. Elle consiste à travailler sur l’harmonisation des couleurs, des ombres, des lumières et autres effets spécifiques destinés à optimiser le rendu final. créer un univers graphique

Les débouchés professionnels

 
En tant qu'illustrateur, vous aurez l'occasion de travailler dans un atelier au sein d’une société si vous êtes salarié ou à votre domicile si vous êtes à votre compte. Votre position de dessinateur concepteur vous permet d'exercer dans les secteurs de l’édition, du livre numérique, du dessin animé, du jeu vidéo et de la communication visuelle.

Les statuts juridiques de l’illustrateur

 
Illustrateur indépendant

Les illustrateurs exercent le plus souvent en tant que freelance et travaillent à la commande. Ils ont le statut d’artiste-auteur et doivent négocier le montant de leurs droits d’auteur. Pour multiplier les opportunités professionnelles, ils démarchent des clients potentiels à l’aide d’un book qui rassemble toutes leurs créations et ils répondent à des appels d’offres. Ils peuvent également travailler par l’intermédiaire d’agences qui les sollicitent ponctuellement. De plus en plus d’illustrateurs indépendants se regroupent au sein d’un même lieu de travail afin de mettre en commun leur matériel, leurs moyens techniques et leur documentation.


Illustrateur salarié

Lorsqu’il est salarié, l’illustrateur doit céder les droits d’exploitation de ses créations. Il travaille en agence de design, de presse ou de création et gagne approximativement entre 2000 et 3000 euros.
 


Illustrateur auto-entrepreneur

Un illustrateur peut exercer son métier en parallèle d’une autre activité en tant qu’auto ou micro-entrepreneur. La pratique de son art ne constitue alors qu’une activité complémentaire.
  Les statuts juridiques de l’illustrateur

Les différentes formes de rémunération


Un illustrateur peut recevoir différentes formes de rémunération pour ses prestations et son travail de création.

Les honoraires de prestations
 
Il s’agit du montant perçu une fois la commande validée par le client à l’issue de la prestation. Il est recommandé de demander le versement d’un acompte en début de contrat afin d’impliquer financièrement le client dans le projet et d’équilibrer vos comptes.
 
Les avances de droits d’auteur
 
Ces avances peuvent être perçues par l’illustrateur au cours d’un projet. Elles sont avantageuses pour l’illustrateur qui ne sera pas tenu de les rembourser en cas d’échec commercial.
 
La cession de droits d’auteur
 
Un client qui souhaite bénéficier totalement des illustrations réalisées par le dessinateur peut demander à ce dernier une cession des droits d’auteur. Une fois rémunéré, ce dernier n’a plus aucun droit sur sa création que ce soit en termes de diffusion ou de transformation.
 
Les droits d’auteur
 
Lorsque l’illustrateur ne cède pas ses droits d’auteur au client, ces derniers peuvent lui rapporter un revenu complémentaire plus ou moins important. En effet, en cas de ventes substantielles, l’illustrateur perçoit des revenus liés aux droits d’auteur en sa qualité de dessinateur ayant participé à la conception du produit.

Les compétences professionnelles des illustrateurs

 
L’illustrateur utilise l’art graphique pour faire passer des messages. Pour parvenir à ses fins, il doit maîtriser de multiples savoirs et savoir-faire. Il doit avant tout être un dessinateur talentueux afin de pouvoir concevoir des personnages dotés des bonnes expressions, émotions et attitudes ou encore réaliser des reproductions fidèles de la réalité. En concurrence directe avec de nombreux professionnels, un dessinateur a tout intérêt à imposer son propre style pour parvenir à se démarquer. Il s’agit de créer sa propre identité visuelle. Mais lorsqu’il joue avec sa créativité pour concevoir des œuvres originales, il le fait dans un cadre bien défini par le commanditaire, ce dernier établissant différentes contraintes d’exécution (style, format, délai, …). Zoom sur les principaux savoirs et savoir-faire requis pour être illustrateur.

Savoirs

 
  • Culture artistique
  • Histoire de l’art
  • Techniques du portrait
  • Techniques du trompe-l’œil
  • Nature morte et paysage
  • Perception des volumes
  • Harmonisation des couleurs
  • Gestion de projet
Savoirs
Savoir-faire
 
  • Maîtriser les techniques du dessin
  • Maîtriser les logiciels de création graphique
  • Réunir les informations nécessaires à la création d’une œuvre artistique
  • Imaginer une œuvre artistique avec ou sans consigne imposée
  • Réaliser le croquis ou l’esquisse d’une œuvre artistique
  • Opter pour des matières et des matériaux adaptés
  • Déterminer les étapes d’exécution d’une œuvre artistique
  • Créer une œuvre artistique
Savoir-faire

La relation avec le client

 
Pour travailler dans l’univers du dessin, vous devez être prêt à gérer différentes problématiques avec le commanditaire. Laisser libre cours à son imagination ne suffit pas. Chacune de vos commandes doit faire l’objet d’une prise en charge rigoureuse dont les principales étapes sont les suivantes :
 
  • Rencontre avec le client pour identifier précisément ses besoins et ses attentes
  • Création d’un cahier des charges spécifiant les différentes contraintes à respecter : support, charte graphique, contraintes visuelles, …
  • Définition des modalités avec le client : rémunération, suivi, livraison, …
  • Appropriation de la demande du client : s’imprégner du projet, effectuer des recherches, …
  • Réalisation des premiers croquis et esquisses
  • Harmonisation de l’univers graphique au message devant être transmis par le biais des dessins
  • Utilisation de techniques spécifiques en fonction du support : journal, livre, affiche, jeu vidéo, site internet, …
  • Livraison de la commande et modification éventuelle lorsque des retouches sont nécessaires
La relation avec le client

Quelques illustrateurs célèbres ou à suivre

 
Besoin d'inspiration et de modèles pour vous aider à vous lancer dans une carrière d'illustrateur ou d'illustratrice ? Petit tour d'horizon de grands noms de la profession d'hier et d'aujourd'hui !
 

5 illustrateurs de grande renommée à connaître

 
Gustave Doré (1832-1883)
 
Célèbre auteur de caricatures, Gustave Doré créa 1379 vignettes dédiées au Journal pour rire de Charles Philipon. En 1847, il publie son premier album lithographié, Les travaux d’Hercule. Ce dernier est considéré comme la première collection de BD de l’histoire de l’édition française. Il meurt en laissant derrière lui une œuvre impressionnante de plus de 10000 pièces !
 
  Quelques illustrateurs célèbres ou à suivre

Raoul Dufy (1877-1953)
 

Peintre et illustrateur de livres renommé, Raoul Dufy entre à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1900. Il expérimente la lithographie dans les Madrigaux de Mallarmé et le Poète assassiné de Guillaume Apollinaire. Dessinateur talentueux, il illustre les Nourritures terrestres de Gide en 1949 et L’Herbier de Colette en 1950.

Béatrice Tanaka (1932-2016)
 
Auteure et illustratrice de contes pour enfants, Béatrice Tanaka a fait des études de théâtre à la Sorbonne. On lui doit une quarantaine de livres pour la jeunesse ainsi que des romans, des nouvelles, des poèmes et des ouvrages pratiques d’activités manuelles. C’est elle qui s’est chargée d’illustrer la majorité de ses albums.

Béatrice Tanaka (1932-2016)
Tomi Ungerer (1931-2019)
 
Après avoir échoué au baccalauréat et s’être fait renvoyer des Arts Décoratifs pour indiscipline, Tomi Ungerer décide de partir à l’aventure avec son carton de dessin et finit par débarquer à New York en 1956. C’est le succès immédiat pour cet autodidacte qui se met à travailler pour les magazines et les journaux les plus prestigieux. Sa rencontre avec Ursula Nordstorm aux éditions Harper & Row lance sa carrière : en dix ans, il publiera 80 livres pour enfants en tout !
Pierre Le-Tan (1950-2019)
 

Illustrateur favori de l’écrivain français Patrick Modiano, Pierre Le-Tan s’est également fait connaître en créant de nombreuses couvertures de magazines dont le New Yorker. Il dessine aussi pour la publicité, notamment celle des Galeries Lafayette, de Gucci, de Jouvence de l’Abbé Soury, de Lanvin ou de Suez. Pierre Le-Tan (1950-2019)<br /> 

5 illustrateurs talentueux à suivre

 

Jean-Michel Tixier

Autodidacte, il débute dans le monde de l’illustration au sein des maisons de disques en dessinant des pochettes pour certains de ses proches. Il entre alors à l’agence Talkie Walkie et crée des images pour la presse et pour des marques comme Kenzo, Nike, La Fnac, Orange, … Très polyvalent, il s’illustre également dans le secteur de l’animation avec notamment une série de films PSP et des clips et spot TV pour Société Générale, Inpes, Microsoft, …

5 illustrateurs talentueux à suivre
Juliette Poney
 
Après avoir étudié à l’Ecole Duperré et au Studio Berçot, la parisienne débute sa carrière dans le secteur du stylisme pour enfant pour finir par se consacrer à l’illustration et au graphisme. Ces dessins se caractérisent par un trait fin et un univers souvent monochrome qui croque spontanément des moments de vie intime.
Richard Haines
 
Styliste de mode durant plus de 25 ans, Richard Haines finit par se consacrer au dessin en capturant à l’acrylique et au fusain des fragments de défilés et des silhouettes croisées dans la rue. Son compte Instagram qui compte plus de 50000 abonnés a inspiré nombre de blogueurs et de dessinateurs de mode.

  Richard Haines
Daniel Frost
 
Diplômé du Royal College Of Art de Londres, cet auteur et illustrateur britannique a fait ses preuves dans le dessin publicitaire et ce pour un large éventail de clients : The New York Times, Nike, Transport for London, … Il expose également dans les galeries du monde entier. Ses dessins sont habités de grands personnages aux yeux ronds perdus dans des lieux magiques et fantaisistes.
Aiste Stancikaite
 
Illustratrice lithuanienne, Aiste Stancikaite fait ses études à l’Académie des Arts de Vilnius où elle se spécialise dans la peinture. Cet artiste pluri-media se tourne ensuite vers la photo et finit par associer ses dessins au crayon à des médias plus modernes comme le digital. Son perfectionnisme la pousse à manier les jeux d’ombres, de lumière et de texture avec finesse pour un résultat des plus subtils. Aiste Stancikaite

Le marché de l'illustration

 
La grande force du marché de l’illustration ? Son extraordinaire diversité ! En effet, ce dernier peut compter sur différents secteurs pour s’épanouir et s’étoffer. Dynamique et pluriel, le marché de l’illustration sait tirer son épingle du jeu dans plusieurs domaines :
 
  • L’illustration jeunesse : le secteur de l’édition affichait un chiffre d’affaires de presque 4 milliards d’euros en 2018 avec près de 420 millions d’exemplaires vendus. Parmi eux, un livre sur cinq était un ouvrage de jeunesse !
  • La bande-dessinée : selon l’institut GFK, au premier semestre 2019, les ventes de BD ont fait un bond spectaculaire de 9,9 %. Avec la BD, deux autres secteurs sont particulièrement actifs : le manga avec 22 % en volume supplémentaire entre 2017 et 2019 et le roman graphique qui affiche une croissance de 47 % sur la même période. En 2018, le marché de la bande-dessinée avait déjà atteint son niveau d’activité le plus haut depuis 15 ans avec un chiffre d’affaires équivalent à 510 milliards d’euros et 44 millions d’exemplaires vendus, BD, mangas et Comics confondus.
  • Le dessin animé : en troisième position au niveau mondial, le film d’animation français est leader sur le marché européen. Depuis quelques années, les pouvoirs publics encouragent le développement du marché du dessin animé « made in France ». Ce soutien a permis de créer un millier d’emplois dans le secteur en 10 ans.
  • Les jeux vidéos : le Sell (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs) annonce une croissance spectaculaire du marché français du jeu vidéo en 2018. Plus 15 % sur un an et un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros !
  • La communication visuelle : les marques consacrent de plus en plus d’argent à la publicité et ce sur de multiples supports (packaging, affiches, presse, médias en ligne, réseaux sociaux, …).
Le marché de l'illustration
DOCUMENTATION GRATUITE
Trouvez votre formation en illustration et obtenez des renseignements en complétant les champs suivants.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.